Quand l'opticien se déplace à domicile

Quand l'opticien se déplace à domicile

Tous secteurs

Au printemps 2019, Anaïs Sliski a changé de voie. Après des années passées en cabinet, la jeune opticienne-optométriste a choisi de prendre la route, pour aller au plus près de patients ne souhaitant pas, ou ne pouvant pas se déplacer.

Après un BTS d’opticien-lunetier, complété par cinq années en école d’optométrie, Anaïs Sliski a suivi le parcours classique des jeunes diplômés, salariés de magasins et de cabinets d’ophtalmologie. « L’optométrie, c’est la valeur ajoutée, mais en cabinet le rythme est tel que je n’avais le temps de suivre les patients souffrant de maladies oculaires nécessitant des équipements spécifiques ou une aide à la réhabilitation du système visuel », résume-t-elle. Elle pourrait passer des heures à détailler les nombreuses étapes nécessaires pour obtenir une autorisation d’activité alors que la législation, modifiée en 2015, lui permet de s’installer comme n’importe quel autre de ses confrères.

La créatrice de Domicile Optique préfère raconter le choix de son véhicule, un tout terrain pouvant embarquer l’ensemble de son matériel de contrôle de la vision, son importante collection de montures et l’aménagement d’un petit atelier dans sa maison, à Albertville, pour tailler et installer elle-même les verres. « Grâce à mes grands-parents, j’avais cette idée en tête depuis des années. De nombreuses personnes âgées ne souhaitent pas sortir de chez elles, ou ne peuvent pas. Et il y a aussi les familles qui préfèrent un rendez-vous à domicile, pour eux ou pour leurs enfants, plutôt que plusieurs déplacements chez l’opticien, pour le contrôle de la vision, puis le choix des montures. »

 

 Avant chaque tournée, sur un secteur allant d’Albertville à la Maurienne en passant par Ugine et le Val d’Arly, la routine est la même : il faut charger le matériel de contrôle, caler de manière millimétrée les valises à roulettes transportant les appareils et les collections de montures. A la clientèle particulière, s’ajoutent les visites dans des établissements spécialisés (maisons de retraite, foyers pour personnes handicapées…). Elle est aussi, parfois, appelée par des confrères, débordés par les demandes. « Une visite à domicile, c’est deux en un. Le bilan visuel suivi du choix des lunettes. Je suis très présente sur les réseaux sociaux pour faire connaître mon activité aux particuliers, mais également aux professionnels. Je suis optométriste spécialisée dans la basse vision, ce qui est une carte supplémentaire auprès des personnes très âgées », explique Anaïs Sliski.


Dans les villages et les hameaux, le bouche-à- oreille fait des merveilles. « En moyenne, une visite sur le terrain me permet de décrocher trois nouveaux rendez-vous chez des voisins. Je découvre chaque jour de nouvelles facettes de ce métier », ajoute la jeune femme en montrant des images de son 4x4 dans la neige, dans un pré, ou de son matériel transporté par câble jusqu’à un chalet.

Le 8 octobre, la créatrice de Domicile Optique a gagné en visibilité en proposant des contrôles de la vision sur le marché, puis devant l’hôtel de ville d’Albertville, grâce à un camion aménagé mis à disposition par Novacal, l’un de ses fournisseurs de verres français. L’expérience sera renouvelée en 2021.

 


 

« A la CCI Savoie, mon interlocuteur a toujours été à l’écoute »

 

Le service création de la Chambre de commerce et d’industrie de la Savoie a accompagné Anaïs Sliski dans son parcours : « La proximité de l’antenne consulaire, à Albertville, a été un atout, pour ne pas perdre de temps en déplacement à un moment où je n’en avais pas. Mon interlocuteur a toujours été à l’écoute. Il m’a soutenu, il a suivi l’évolution du projet alors que certains autres interlocuteurs s’en détournaient, car il était trop original pour eux. J’ai participé à des réunions collectives de créateurs d’entreprise et la CCI Savoie m’a accompagnée dans l’élaboration du business plan. »

 

Article issu du Partenaires Savoie n°150 - Décembre 2020

 

 

SOYEZ INFORME DE l'ACTUALITE ECONOMIQUE DE LA SAVOIE

ABONNEZ -VOUS A NOS LETTRES D'INFORMATION

Agenda

> Tout l'agenda

Restez connectés

Chambre de Commerce
et d’Industrie de la Savoie

5 rue Salteur
CS 22416
73024 Chambéry cedex
T. 04 57 73 73 73T. 04 57 73 73 73

Venir à la CCI

Horaires CCI : ouvert du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h15 et de 13h45 à 17h30
Consultez les horaires du Centre de Formalités Entreprise - Formalités internationales - Service Apprentissage

Mentions Légales Contact CCI Savoie - Chambéry Plan du site FAQ