Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

CCI Savoie

À vos côtés à chaque étape de votre projet

LA VILLA GINETTE S’OFFRE UN NOUVEAU SOUFFLE

A Aiguebelette, La maison Michelon a changé de propriétaire en 2019. Désormais baptisé La villa Ginette, l’hôtel-restaurant évolue régulièrement depuis trois ans pour renouer le fil d’une histoire débutée il y a plus d’un siècle.
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mardi 6 septembre 2022

 

Passé par la Maurienne et la Haute-Tarentaise, Thierry Marie-Nely s’est installé sur les rives du lac d’Aiguebelette en 2019. Avant la première saison estivale du nouveau propriétaire, le restaurant installé dans un bâtiment érigé dans les années 1970 a été rénové. Mais le projet le plus ambitieux concerne le second bâtiment. « La crise de la Covid-19 a été très difficile à vivre. Je venais de reprendre l’établissement et je ne comprenais pas ce qui arrivait et quand les clients pourraient revenir. Heureusement les aides de l’Etat ont permis de couvrir les charges et de donner un nouvel élan au projet », se souvient le patron de La villa Ginette. 
En 2020, cinq chambres existantes ont été rénovées. En 2022, l’objectif est la reconquête d’un bâtiment datant des années 1930. Au fil des ans, les chambres ont été laissées à l’abandon plutôt que d’être rénovées. Thierry Marie-Nely pousse la porte de la buanderie. « Avec une telle vue sur le lac, pas question de conserver cette organisation. Nous allons créer des chambres partout où c’est possible. Quatre sont en travaux cette année et trois de plus verront le jour avant l’été 2023. Avec douze chambres, La villa Ginette aura la bonne dimension », assure-t-il.

 

Villa Ginette - Chambre

 

Chaque pièce recèle une amélioration potentielle de l’établissement. Les nombreux recoins deviennent autant d’atouts permettant d’offrir à chaque chambre une terrasse privative. Le clou de la visite est situé en hauteur. Le toit-terrasse, avec une vue à 180 degrés sur le lac, est amené à recevoir du public très rapidement. « A raison de 100 000 euros d’investissement par an en cinq ans, nous allons proposer un établissement très différent aux clients fidèles et en attirer de nouveaux, grâce aux chambres, à la nouvelle carte du restaurant et aux services supplémentaires tournés vers le bien-être, sur la terrasse ou dans le jardin, sans oublier la promotion des activités à pratiquer sur et autour du lac », détaille le nouveau propriétaire bien décidé à vivre ici à l’année et à accueillir la clientèle onze mois sur douze, dans une ambiance détendue et ludique que reflète bien l’énoncé de la carte.

 


Article à retrouver dans le Partenaires Savoie n°159 de septembre 2022.

« Le classement hôtelier rassure les clients » Engagé sur le chemin de la reconquête de la clientèle, Thierry Marie-Nely s’est rapproché de la Chambre de commerce et d’industrie de la Savoie pour traduire les progrès de l’établissement. Au restaurant, comme la famille Michelon-Dufour en son temps, l’objectif est de décrocher le titre de maître restaurateur. Le nouveau classement hôtelier, révisé le 1er avril 2022, passera au crible les chambres rénovées.


« La CCI Savoie m’a bien accompagné sur les questions d’accessibilité d’un établissement à Tignes. J’ai apprécié la qualité de l’écoute et la bonne connaissance des métiers de l’hôtellerie et de la restauration. Pour La villa Ginette, j’ai fait appel à la CCI Savoie pour le dossier d’accessibilité des personnes en situation de handicap avant d’engager les démarches pour le classement de maître restaurateur et pour répondre aux engagements du nouveau classement hôtelier », détaille Thierry Marie-Nely.


Révisé le 1er avril 2022, le nouveau classement hôtelier accorde une place plus importante qu’auparavant au développement durable. « Le classement hôtelier rassure les clients, sur le confort, sur les services. Le plus souvent, il n’y a pas d’investissements supplémentaires à engager mais des améliorations à apporter », estime le propriétaire de La villa Ginette, qui s’appuie également sur le dispositif « Je marge » de la CCI Savoie pour identifier les voies de progression : « Nous connaissons tous notre affaire, mais l’oeil extérieur de la CCI Savoie identifie des secteurs où l’on peut gagner un peu plus, sans tout modifier dans notre manière de travailler. C’est précieux. »