Accompagner les collectivités

Collectivités : créer sa marketplace ?

Avec le confinement, le commerce en ligne a explosé. Des aides ont été mises en place pour que les collectivités puissent créer leur marketplace et ainsi proposer des solutions pour les commerçants de leur territoire.
Faut-il pour autant créer sa propre marketplace ? Quelle réflexion en amont ? Quelles sont les bonnes questions à se poser ?

 

               

  

Les notions

Qu’est-ce qu’une marketplace ou place de marché ?

Une marketplace est un site regroupant plusieurs vendeurs différents/indépendants qui proposent  leurs produits et services à de nombreux clients. Chaque marketplace dispose de ses propres fonctionnalités : e-réservation, click and collect, livraison en point relais… Les marketplaces peuvent regrouper certains secteurs d’activité :

  • ManoMano pour la vente d’outils de bricolage
  • Etsy pour des produits de créateurs

Ou être présentes au national ou sur un territoire précis :


Quelle est la définition du click and collect ?

Le click and collect est une fonctionnalité que l’on peut retrouver sur un site internet. Il permet à un internaute de régler un achat en ligne, et de venir ensuite chercher le produit en magasin. Il faut noter que la commande est « ferme » et qu’un délai de rétractation de 14 jours s’applique en général sur ce type de transaction. Plus de détails sur le délai de rétractation.
Les marketplaces peuvent ou non proposer la fonctionnalité click and collect.

 

Qu’est-ce que la e-réservation ?

Grâce à la e-réservation, un internaute peut réserver un bien en ligne, sans le payer. Il viendra ensuite régler et récupérer sa commande en magasin. Dans ce cas de figure, ce sont les règles de la vente « classique » en magasin qui vont s’appliquer (pas de délai de rétractation comme avec le click and collect).

 

Comment être visible en ligne ? 

Comment les consommateurs recherchent-ils des produits/services en ligne ? Très souvent en utilisant un moteur de recherche (Google la majorité du temps) ! Exemple : « robe de soirée noire » ou « gourde zéro déchet ». Il est donc important que le site internet/marketplace ressorte bien dans les résultats des moteurs de recherche pour avoir une chance d’être vu par l’internaute. On parle de référencement naturel. Pour qu’un site soit bien référencé, il doit être optimisé pour le référencement naturel dans son aspect technique, ainsi que dans son contenu.


Les avantages d'une marketplace


Pour une collectivité (mairie, communauté de communes…)

  • Promouvoir le commerce local : une marketplace développée sur un territoire permet de regrouper les commerçants locaux sur un même site. Les consommateurs peuvent acheter au même endroit les produits proposés par les vendeurs locaux, plutôt que de se rendre sur plusieurs supports en ligne.
  • Limiter l’évasion commerciale : la concurrence entre les commerces physiques et les acteurs du web est forte, la création d’une place de marché est une vraie vitrine pour le commerce local : les consommateurs ont la possibilité de consulter, réserver ou acheter en ligne des produits de leur territoire.
  • Créer une dynamique et fédérer les commerçants : la création d’une marketplace est une opportunité pour rassembler les commerçants locaux autour d’un projet commun, pour recueillir leurs besoins terrain et créer un outil qui leur permettra d’être présents en ligne.
  • Mutualiser l’offre proposée sur le territoire : les commerçants pourront proposer des fonctionnalités communes (retrait en magasin, paiement par monnaie locale, etc…), ce qui peut développer les habitudes des consommateurs locaux (ils savent comment fonctionne la place de marché, les modalités de retrait en magasin…). Une marketplace permet d’envisager le développement de dispositifs communs aux commerçants comme une consigne commune pour le retrait des commandes, etc….

 

Pour les commerçants

  • Pallier une perte de chiffre d'affaires : la marketplace permet aux commerçants de proposer de nouveaux services (vente en ligne, click and collect…) s’ils n’ont pas de site marchand.
  • Simplicité d’un outil clef en main : une marketplace est généralement conçue pour être utilisée par le grand public, aucune compétence technique (développement web…) n’est nécessaire pour créer sa vitrine/boutique sur la place de marché. Une formation sera malgré tout nécessaire au départ pour que le commerçant soit ensuite autonome.
  • Faire un premier pas dans la vente en ligne et le click and collect (si la marketplace le propose).
  • Gagner en visibilité : uniquement si le référencement de la place de marché est optimisé et si des actions de communication sont réalisées.

  • Augmenter sa zone de chalandise : une présence sur une marketplace peut permettre de toucher de nouveaux clients (au niveau départemental, régional voire même national…)

 

Les limites d'une marketplace


Visibilité potentiellement limitée

Comment les consommateurs recherchent-ils des produits ou des magasins en ligne ? Très souvent en utilisant un moteur de recherche (Google dans la majorité des cas) ! Pour être visible, il faut donc bien ressortir dans les résultats des moteurs de recherche. Pour cela on peut :

  • Travailler son référencement naturel. Vigilance : il faut compter a minima 6 mois avant que le référencement naturel soit efficace. Le référencement naturel est un véritable travail de fond : choix des mots clefs, rédaction de contenu, mises à jour régulières... Pendant ces 6 mois il ne sera donc pas possible de compter sur le référencement naturel, des actions devront donc être mises en place : articles dans les médias locaux, développement de partenariats, création et distribution de flyers…

  • Faire de la publicité payante (appelée aussi référencement payant ou SEA) : acheter des mots clefs pour être bien positionné dans les résultats de recherche (on voit souvent les publicités avec un petit panneau « annonce »).


Si la marketplace n’est pas optimisée pour le référencement naturel, ou s’il n’y a pas de budget pour faire de la publicité payante, il y a peu de chance que la marketplace soit visible. La mise en place d’actions de communication off line (flyers, affiches…) auprès du grand public représente également un budget.

 

Nécessité d’un accompagnement des commerçants

Les commerçants auront besoin d’être accompagnés dans la création de leur boutique sur plusieurs aspects :

  • Définir les produits à mettre en ligne, ainsi que le contenu des fiches produits

  • Déterminer l’arborescence du site (comment ranger les produits et le contenu)
  • Choisir les mots clefs sur lesquels se positionner
  • Comprendre les bases du référencement naturel
  • Déterminer les éléments de la vente en ligne (quels moyens de paiement ? modes de livraison ? quelles conditions générales de vente ?)
  • Prendre en main l’outil (création d’une fiche produit, traitement d’une commande…)...

 

Comportement des internautes

Les internautes n’ont pas l’habitude de réaliser des achats sur une marketplace sauf si celle-ci bénéficie d’une importante notoriété ou d’un excellent référencement.

 

Capacité à mobiliser les commerçants

Pour que la marketplace soit un succès, il faut réussir à rassembler les commerçants et les impliquer dans leur présence en ligne, afin que l’offre soit attractive pour les consommateurs. Etre présent en ligne constitue un projet à part entière et nécessite une mise à jour et une animation de son site très régulière voire quotidienne pour la vente en ligne. (Alimenter avec ses nouveautés, enlever les produits qui ne sont plus en stock, proposer des promotions …)

 

Coût de la marketplace

La création et la maintenance de la place de marché représentent de multiples coûts (liste non exhaustive) :

  • Développement technique (par un prestataire)

  • Fonctionnalités présentes sur la marketplace
  • Accompagnement des commerçants
  • Assistance
  • Référencement (naturel et payant)
  • Evolution de la place de marché (nouvelles fonctionnalités, nouveau design…)

 

Nombre important d’acteurs

Il existe de nombreux prestataires, avec des offres en évolution constante : difficile de cerner le marché.


Réticence des commerçants

Certains commerçants seront peut-être réticents à être présents sur la marketplace en raison de mauvaises expériences passées en ligne. Si la place de marché n’est pas pensée d’un point de vue commerçant (pas d’accompagnement, outil peu ergonomique…), ceux-ci risquent d’être encore plus réfractaires à l’utilisation du web.


Manque d’intérêt pour les commerçants déjà présents en ligne

Les commerçants du territoire sont peut-être déjà présents en ligne via plusieurs canaux (site internet, réseaux sociaux….). La présence sur une nouvelle marketplace impliquera une double saisie, des coûts supplémentaires…


Ressources limitées des commerçants : d’un point de vue matériel et humain

Tous les commerçants ne disposent peut-être pas du matériel nécessaire (ordinateur, connexion internet en magasin…), ni du temps requis pour alimenter leur espace en ligne : prise de photo des produits, rédaction de textes, mise à jour des stocks, consultation de leur boîte mail pour traiter les demandes clients…

 

Bonnes pratiques pour créer et faire vivre sa marketplace


Réaliser un état des lieux

Avant de vouloir créer sa marketplace, réaliser un état des lieux est indispensable. Une place de marché est un projet conséquent qui va mobiliser du temps agent et du budget. Plusieurs questions sont donc à se poser :

Est-il vraiment nécessaire de créer sa propre marketplace ? Y-a-t-il un réel besoin du côté des commerçants ? Ceux-ci sont-ils déjà équipés ? Quel serait l’intérêt pour eux de rejoindre la place de marché nouvellement créée ?

Existe-t-il déjà des solutions sur le marché ? Combien coûtent-elles ? Quelles sont les fonctionnalités proposées ?


Se démarquer des concurrents

Ces derniers mois ont vu exploser le nombre de marketplaces. S’il on souhaite en développer une nouvelle, il est donc primordial de se différencier de la concurrence : définir son positionnement, sa raison d’être, ses valeurs et sa stratégie.

 

Rédiger un cahier des charges

La CCI vous invite à rédiger en amont un cahier des charges pour détailler le besoin de la collectivité et des commerçants. Il recensera notamment :

  • Les fonctionnalités recherchées

Qu’est-ce que la collectivité souhaite proposer aux commerçants ? La boutique en ligne permettra-t-elle un paiement par carte bancaire ? Par chèque ? Quels seront les moyens de paiement proposés ? Les modes de livraison (à domicile, retrait en magasin, point relais…) ? Sera-t-il possible pour le client de régler plusieurs achats de boutiques différentes dans un seul panier ?

Pourra-t-on générer des codes promo ? Choisir d’un horaire pour récupérer sa marchandise ? Faire des promotions, des soldes ? Les clients auront-ils la possibilité de déposer des avis sur les produits ?

  • Le référencement de la place de marché 

Pour que la marketplace soit visible dans les résultats des moteurs de recherche, le référencement naturel doit être travaillé. Il sera donc nécessaire de le demander dans le cahier des charges. Le prestataire formera-t-il une personne de la collectivité au référencement naturel ? Aidera-t-il les commerçants dans la rédaction de contenu ?

  • L’ergonomie

La marketplace doit être imaginée d’un point de vue consommateur : celle-ci doit lui permettre de trouver l’information et d’acheter les produits de manière intuitive. Si le client ne comprend pas comment naviguer sur la marketplace, comment trouver un produit, mettre au panier, il est fort probable qu’il s’en aille !

  • La maintenance

La marketplace va continuer de vivre après sa création : l’outil devra être mis à jour, des pannes pourront survenir… Prévoir sa maintenance par le prestataire est donc essentiel, il faudra en définir le contour dans le cahier des charges : durée de la maintenance, support en ligne ou au téléphone…

  • Le graphisme

A quoi ressemblera la place de marché ? Les commerçants pourront-ils personnaliser leur espace en ligne avec leurs couleurs, photos, visuels… ?

  • Les statistiques / tableau de bord

La mise en place des statistiques sur la place de marché permettra aux commerçants de suivre leurs performances en ligne. Quels indicateurs seront suivis ? Le nombre de commandes ? Le nombre de visites ? Le nombre de produits en ligne ? Le montant du panier moyen ?

 

Le cahier des charges permet :

  • D’exprimer clairement ses besoins et attentes vis-à-vis du prestataire et les fonctionnalités requises
  • De comparer plus facilement les devis des différents prestataires sélectionnés
  • Et d’assurer ensuite une bonne relation avec le prestataire retenu

 

Prévoir une équipe dédiée dans la collectivité pour promouvoir, former, animer la marketplace et faire le lien avec le prestataire

La marketplace doit vivre ! Pour recruter de nouveaux adhérents et fidéliser les commerçants présents, il est nécessaire de prévoir une personne/une équipe qui s’occupe de la promotion de la place de marché : formation des commerçants, SAV en cas de questions tout au long de la vie de la place de marché, actions de communication auprès des commerçants…

La visibilité de la marketplace auprès des consommateurs est également cruciale : seule la collectivité peut en faire la promotion dans son ensemble.

Une équipe dédiée permet d’avoir un interlocuteur auprès du prestataire pour faire remonter les besoins terrain ainsi que les problèmes techniques. C’est un vrai atout pour être à l’écoute des commerçants et des internautes, pour envisager des évolutions dans le temps et ainsi maintenir la marketplace dans « l’air du temps ». 

 

Former et accompagner les commerçants à la mise en place de leur présence sur la marketplace

La création d’une boutique en ligne (ou présence en vitrine sans vente en ligne) demandera une prise en main (comment créer une fiche produit, une nouvelle page, comment renseigner les horaires, paramétrer éventuellement la vente en ligne…), c’est pourquoi il est primordial d’accompagner les commerçants pour assurer la réussite de la marketplace. Une présence en ligne soulèvera également d’autres questions (comment bien référencer ses produits ? Quels sont les codes de communication d’un site e-commerce ? etc.).

L’accompagnement sera-t-il réalisé par le prestataire ou la collectivité ? C'est à spécifier dans votre cahier des charges.

 

Communiquer auprès du grand public

Une communication autour de la marketplace auprès du grand public lui assurera une meilleure visibilité. Il faut que les consommateurs soient informés de l’existence de cette place de marché !

 

Les points de vigilance à la création d'une markeplace

La propriété de la place de marché

Définir en amont à qui va appartenir la marketplace : La collectivité ? Le prestataire ? L’association de commerçants ?

 

La protection juridique

Des conditions générales de vente seront nécessaires si les commerçants réalisent des ventes en ligne sur la marketplace. Qui rédigera les conditions générales de vente ? La place de marché fournira-t-elle un modèle aux commerçants ?

En cas de problème avec la place de marché, qui sera responsable ?

 

Le modèle économique

Pour que la marketplace soit pérenne, il est important de réfléchir en amont à son modèle économique. Elle doit être à la fois attractive pour le commerçant et rentable pour la Collectivité. Combien coûte l’utilisation de la marketplace : frais fixes ? commissions ? Quelles sont les autres solutions en ligne concurrentes ? La collectivité et les commerçants sont-ils engagés ? Pour quelle durée ?

 

AchatSavoie : La marketplace des commerçants savoyards

Collectivités, vous cherchez à créer votre marketplace ? Nous avons la solution qu’il vous faut : AchatSavoie ! Une solution bien référencée, à tarif abordable et qui fait rayonner le territoire !


Avantages pour les collectivités

AchatSavoie c’est…

  • Une solution déjà existante et ayant fait ses preuves
  • Une rapidité de mise en place de la solution et vos commerçants déjà présents grâce au fichier de la CCI Savoie
  • Une solution de confiance : AchatSavoie est le fruit de la collaboration entre la CCI Savoie, Eolas, prestataire web et la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes
  • Offrir une visibilité à ses commerçants de proximitéen adéquation avec leurs besoins :
    • Fiche annuaire
    • Fiche annuaire à personnaliser
    • Site vitrine
    • Site e-commerce
  • Un tarif attractif pour les collectivités

 

Il est possible de créer au sein d’AchatSavoie un espace pour votre territoire (exemple : achat-chambery.com, achat-beaufortain.com).

En arrivant sur cet espace l’internaute trouvera :

  •  Le moteur de recherche qui permet d’accéder à la liste des commerçants de votre territoire
    • C’est un annuaire répertoriant tous les commerçants du territoire
    • Chaque commerçant peut gratuitement alimenter sa fiche établissement avec un logo, une description, les horaires, un lien sur leur site internet et page Facebook…
  • Les produits des commerçants qui ont fait le choix de les proposer (formule payante)

 

Avantages pour les commerçants

  • Une visibilité sur mesure, en fonction des besoins du commerçant :
    • Gratuit : fiche annuaire personnalisée ou non
    • Un tarif attractif pour proposer ses produits et services : un abonnement mensuel, sans commission sur les ventes :
      • 22,50 euros HT/mois pour un site vitrine
      • 32,50 euros HT/mois pour un site avec vente en ligne
  • Evolution possible (passer d’un site vitrine à un site marchand facilement)

  • De nombreuses fonctionnalités :
    • Click and collect
    • Livraison Mondial Relay
    • Variation de produits (un produit avec plusieurs tailles, plusieurs couleurs comme un pull…)
    • Outils marketing intégrés : code promo, flyer, chèques cadeaux, QR code
    • Différents modes de paiement : CB, chèque, au magasin…
  • Avec un référencement naturel très efficace (être visible sur Google lorsqu’un internaute tape des mots clés)

  • Facile d’utilisation pour que le commerçant soit autonome

  • Responsive design : le site du commerçant est lisible sur tous les supports (téléphone, tablette, ordinateur)

  • Sans engagement

  • Accompagnement par la Chambre de Commerce et d’Industrie

 


 

Collectivité, vous souhaitez créer une marketplace ?

Discutons en !
numerique@savoie.cci.fr ou au 04 57 73 73 73.

 

Restez connectés

Chambre de Commerce
et d’Industrie de la Savoie

5 rue Salteur
CS 22416
73024 Chambéry cedex
T. 04 57 73 73 73T. 04 57 73 73 73

Venir à la CCI

Horaires CCI : ouvert du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h15 et de 13h45 à 17h30
Consultez les horaires du Centre de Formalités Entreprise - Formalités internationales - Service Apprentissage

Mentions Légales Contact CCI Savoie - Chambéry Plan du site FAQ