Typhanie Degois, députée de la Savoie, à la rencontre des chefs d’entreprise

Typhanie Degois, députée de la Savoie, à la rencontre des chefs d’entreprise

Tous secteurs

La CCI Savoie a organisé, le 11 décembre dernier, une matinée de travail en présence de chefs d’entreprise et Typhanie Degois, députée de la première circonscription de la Savoie.

Objectif : échanger librement sur les moyens de soutenir l’entreprenariat et doper l’activité économique

 

Typhanie Degois a participé à la préparation de la rencontre, avec le souci d’une bonne représentation des différents secteurs d’activités et des différents territoires de sa circonscription. « C’est intéressant de vous écouter, de croiser vos expériences et de travailler ensemble pour pouvoir faire remonter vos propositions et relayer vos inquiétudes », affirme la députée en préambule des échanges.

 

En s'appuyant sur la future loi pour la croissance des entreprises


En s’appuyant sur les grands chapitres de la future loi pour la croissance des entreprises, les participants ont pu partager leur expérience, rebondir, enrichir, commenter, toujours avec la volonté d’apporter des solutions plutôt que de rester sur un simple constat critique.

Quand Bruno Gastinne évoque « un décalage entre le temps de l’entreprise et le temps de l’Administration. Alors que nous sommes dans le quotidien, les services parlent en semaines, voire en mois »,

Gilles Camus présente le modèle américain : « Aux États-Unis, il ne faut que quelques minutes pour créer son entreprise et débuter son activité. En France, certaines méthodes semblent préhistoriques. Les dossiers à remplir pour répondre à un appel d’offres sont essentiellement administratifs, avec peu de place laissée aux compétences techniques et aux références. »

Le poids de l’administration, de la législation, l’accumulation des normes et la complexité de certains dossiers ont été les invités permanents de la matinée, mais, à chaque fois, avec l’idée de passer outre et de trouver des solutions, utiles à tous.

 

Les participants ont pu échanger sur de nombreux sujets, tels que :

  • Création, croissance, transmission, rebond de l’entreprise.
  • Financement de l’entreprise.
  • Transition numérique et innovation.
  • Simplification des démarches.
  • Partage de la valeur, engagement sociétal de l’entreprise.
  • Conquête à l’international.

dont un extrait sur la transition numérique et innovation.

 

Transition numérique et innovation


Les entreprises du département sont-elles prêtes à accepter et à absorber les changements qu’impose la révolution numérique ? Ont-elles le choix ?

« Tout va très vite. La technologie avance tellement vite que les entreprises ont du mal à s’adapter. Il faut informer et expliquer pour que les entreprises puissent anticiper le changement. Les entreprises qui n’anticipent pas seront absorbées par le cyclone », assure Gilles Camus, président de Digital Savoie - French Tech in the Alps - Chambéry.

Dans le secteur du tourisme, la « révolution » est désormais réalité. À Courchevel, la station emblématique du département, la moitié des nuitées touristiques n’est plus gérée par des professionnels ayant une implantation locale. « Les opérateurs étrangers n’ont pas besoin d’agence sur le terrain. Il faut aider la transition des stations et des établissements de formation. Nous sommes en retard et la situation peut devenir mortelle. Les plateformes de réservation encaissent des commissions et la richesse ne reste pas sur le territoire », estime Gilles Camus.

Parmi les solutions évoquées : la création de plateformes françaises pouvant devenir des références et faire en sorte de les conserver. « Depuis vingtcinq ans, nous nous faisons piller nos talents et nos marchés. Les États-Unis taxent les activités qu’ils jugent stratégiques alors qu’en Europe nous sommes en position de proie », constate Patrick Dejean.

« Aux États-Unis, il est simple de prendre une décision économique, c’est le président Macron qui le dit. En Europe, il faut patienter au minimum deux ans pour qu’une décision soit prise. Il faut une réforme de l’Europe pour qu’elle soit plus réactive et qu’elle protège les entreprises de la prédation », affirme Bruno Gastinne.

Typhanie Degois, qui a travaillé sur le dossier des travailleurs détachés en Europe, le confirme : « Au sein de l’Union européenne, le délai pour faire évoluer la législation sur les travailleurs détachés est de l’ordre de quatre ans. »

« Je n’ai pas intégré la notion d’urgence que vous évoquez. Comme moi, de nombreux chefs d’entreprise sont à des années-lumière de ce sujet », avoue Jean-Rémy Oriol.

« Le sujet concerne 100 % des métiers. Il ne s’agit pas d’affoler tout le monde, mais de prévenir que le changement est là et qu’il va se poursuivre », affirme Gilles Camus.

« En Savoie, un tiers des entreprises n’ont aucune présence sur Internet. À terme, elles sont condamnées. Il faut passer du stade du symptôme à celui de la solution. Il faut aider les entreprises, à condition d’avoir des moyens », explique Bruno Gastinne, qui appelle de ses voeux « un plan Marshall du numérique, un plan d’urgence pour l’accompagnement des entreprises ».


Consulter l'article en entier dans le magazine Partenaires Savoie n°135 de février 2018

 


 

Les participants

Typhanie Degois

Députée de la première circonscription de la Savoie (La République en Marche – majorité présidentielle).
Auteure de la résolution européenne n°318 sur le détachement des travailleurs au sein de l’Union européenne (octobre 2017).

Gilles Camus

P.d.g. de Geomap-Imagis Group, numéro 1 français des éditeurs et intégrateurs de solutions SIG métiers (systèmes d’informations géographiques). Site à Savoie Technolac – Le Bourget-du-Lac.
Président de Digital Savoie – French Tech in the Alps – Chambéry.

Patrick Dejean

Directeur général d’Agrati France, filiale du numéro 1 mondial des solutions de fixation (site à La Bridoire).
Président de l’UIMM Savoie (Union des industries et métiers de la métallurgie).

Bruno Gastinne

Président du conseil de surveillance de Carbone Savoie, solutions cathodiques pour l’industrie de l’aluminium (Site à Notre-Dame-de-Briançon).
Président de la Chambre de commerce et d’industrie de la Savoie.

Michel Grebot

Président de Leztroy, société de restauration collective bio (Site à Serrières-en-Chautagne).

Jean-Rémy Oriol

Directeur général de Leztroy.

SOYEZ INFORME DE l'ACTUALITE ECONOMIQUE DE LA SAVOIE

ABONNEZ -VOUS A NOS LETTRES D'INFORMATION

Agenda

> Tout l'agenda

Restez connectés

Chambre de Commerce
et d’Industrie de la Savoie

5 rue Salteur
CS 22416
73024 Chambéry cedex
T. 04 57 73 73 73T. 04 57 73 73 73

Venir à la CCI

Horaires CCI : ouvert du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h15 et de 13h45 à 17h30
Consultez les horaires du Centre de Formalités Entreprise - Formalités internationales - Service Apprentissage

Mentions Légales Contact CCI Savoie - Chambéry Plan du site FAQ