Cémoi, chocolatiers français innovants et engagés

cémoi chocolat CCI Savoie

Territoires

Il y a plus de trente ans, en 1986, l’entreprise Cémoi s’installait à Chambéry en rachetant le producteur de chocolats Coppelia. Depuis, le premier chocolatier français poursuit son développement avec autant d’ambition que de discrétion.

« Pas de bon chocolat sans bon cacao »

 

A Chambéry, l’histoire de la chocolaterie remonte au début du 20e siècle. Celle de Cémoi est encore plus ancienne. La création de la chocolaterie industrielle Cantaloup Catala, dans les Pyrénées Orientales remonte à 1814. C’est en rachetant cette entreprise, en 1962, que Georges Poirrier a débuté la construction du premier groupe chocolatier de France. Patrick Poirrier, petit-fils de Georges, dirige aujourd’hui 3 400 collaborateurs, dont 2 300 en France, sur vingt-trois sites, dont quatorze en France.

« Parce qu’il n’y a pas de bon chocolat sans bon cacao », sa devise, la famille Poirrier a basé son développement sur la maîtrise de l’ensemble de la filière. Chaque année, le groupe achète 145 000 tonnes de fèves de cacao et commercialise 240 000 tonnes de produits finis. En 1990, un cap a été franchi avec l’achat d’une usine en Côte d’Ivoire. Présent au plus près des agriculteurs producteurs, Cémoi a développé un modèle unique :« Une stratégie de filière au service d’un chocolat de qualité ».

Depuis, de la cabosse à la mise en rayon du chocolat, la transparence est devenue le socle du dispositif. En 2015, est né le programme « Transparence cacao » de Cémoi, pour un engagement durable sur l’ensemble des approvisionnements de cacao au service de la qualité environnementale, de la qualité de vie des 60 000 planteurs-fournisseurs, de la qualité aromatique et de la qualité alimentaire. « Il s’agit d’une position unique dans l’industrie du cacao. Cémoi maîtrise toutes les étapes, de la transformation de la fève à la fabrication des produits chocolatés. Cémoi a été le premier à fabriquer du chocolat bio, il y a vingt ans. Il y a beaucoup de R et D pour inventer, réinventer afin de rendre le chocolat actuel », détaille Alain Collet, directeur de l’usine Cémoi de Chambéry.

L’entreprise emploie environ 200 personnes en Savoie. Un quart des effectifs est saisonnier. « D’avril à décembre, nous préparons la période de Noël, qui représente 64 % de l’activité annuelle. Les premières commandes arrivent au mois d’août, mais les premières recettes au mois de novembre. Au sein d’un groupe important, tout en conservant une certaine indépendance, nous avons un certain confort en termes de trésorerie, que n’a pas une chocolaterie indépendante », analyse Alain Collet.

 

Alain Collet, militant discret, l'un des premiers entrepreneurs à adopter la MRS


Directeur de l’usine Cémoi de Chambéry, Alain Collet est un militant et il l’assume. Il milite pour l’union, la réunion, le partage, l’échange au service du développement économique de la Savoie. S’il est membre du Medef, Alain Collet prévient : « Il s’agit d’un engagement personnel. Je suis au sein d’un syndicat professionnel pour le respect des métiers. Mon objectif est de rassembler. Je parle avec les syndicats de salariés, avec les élus, avec les agriculteurs. »

L’homme peut sembler réservé. Son élément c’est la nature plutôt que les mondanités. Quand il intervient en public, son objectif est d’être utile, pas de faire consensus. La ministre du Travail d’un gouvernement passé s’en souvient encore. « Sur un forum de l’emploi, elle est venue me parler du travail saisonnier. Quand j’ai parlé de salariés heureux de pouvoir vivre de la bi-activité en Savoie, elle n’a pas apprécié. Elle espérait entendre le propos convenu sur la précarité et la saisonnalité subie. Je ne suis pas un politique. Je dis les choses », affirme Alain Collet. Et il s’engage. Pour l’environnement en faisant évoluer l’usine Cémoi de Chambéry. Pour la société, en étant parmi les premiers à adopter la méthode de recrutement par simulation (MRS) de Pôle Emploi. Pour le développement économique en prenant l’initiative des rencontres « Bienvenue en Savoie », portées par la commission économie du Medef, en partenariat avec la CCI Savoie, « L’objectif est de rassembler. Cette rencontre permet d’accueillir dirigeants d’entreprise nouvellement installés en Savoie et leur dire que nous sommes-là en cas de besoin. En meute, nous sommes plus efficaces. »

 


 

Lire l'intégralité de l'article dans Partenaires Savoie n°140 de décembre 2018

SOYEZ INFORME DE l'ACTUALITE ECONOMIQUE DE LA SAVOIE

ABONNEZ -VOUS A NOS LETTRES D'INFORMATION

Agenda

> Tout l'agenda

Restez connectés

Chambre de Commerce
et d’Industrie de la Savoie

5 rue Salteur
CS 22416
73024 Chambéry cedex
T. 04 57 73 73 73T. 04 57 73 73 73

Venir à la CCI

Horaires CCI : ouvert du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h15 et de 13h45 à 17h30
Consultez les horaires du Centre de Formalités Entreprise - Formalités internationales - Service Apprentissage

Mentions Légales Contact CCI Savoie - Chambéry Plan du site FAQ