Moins de tabac, plus de souvenirs au Chiquito

Moins de tabac, plus de souvenirs au Chiquito

Commerce et services aux particuliers

A Val-d’Isère, Renaud Mattis est le garant d’une longue tradition familiale. Sa famille gère un bureau de tabac
depuis l’entre-deux-guerres. Au fil des décennies, le métier, la station et le magasin ont bien changé.

Durant l’automne 2019, le bureau de tabac-magasin de souvenirs Le Chiquito, qui est également point de vente FDJ, a bénéficié d’un important lifting. Après deux mois de travaux, tout a changé : le magasin, les vitrines, la façade et le nom !

Le Chiquito n’est plus un simple bureau de tabac mais un « drugstore alpin ». « Nous avons investi près de 120 000 euros HT. Ça peut sembler beaucoup pour une boutique de 50 m2, mais il s’agissait de créer un nouveau concept mettant en valeur notre offre de souvenirs, décorations et idées cadeaux. L’objectif n’était pas de refaire un bureau de tabac », expliquent Stéphanie et Renaud Mattis.

 

À Val-d’Isère, comme partout en France, la vente de tabac recule, inexorablement, de l’ordre de 5 à 10 % par an. Pour autant, les contraintes ne baissent pas. « En termes d’horaires, un tabac sec est moins contraignant qu’un tabac-presse, mais il faut être présent, d’autant que nous avons fait le choix de rester ouverts toute l’année, au service des habitants de Val-d’Isère. Pendant les travaux, en octobre et novembre 2019, afin d’assurer notre engagement de proximité, nous avons eu l’autorisation de nous installer dans un local », explique le couple Mattis, qui est secondé par une salariée à temps plein. Le nouveau Chiquito n’a plus rien à voir avec ce qu’il était en 2019. Oublié l’effet « couloir ». Les clients entrent dans un vaste showroom où sont présentés des jeux, des jouets, des objets de décoration et une impressionnante gamme de souvenirs aux couleurs de la station.

Situé à gauche de l’entrée, le comptoir des tabacs n’est, clairement, plus un argument de vente. « La marque Val-d’Isère attire les clients. Nous avons acheté une machine à floquer pour créer nos propres modèles. Nous travaillons le plus possible avec des fournisseurs français pour le textile, les sacs, les jouets et les objets de décoration. Le « made in France » fonctionne bien », assure Stéphanie Mattis. Elle avait en tête l’organisation globale du nouveau magasin, mais elle s’est néanmoins attaché les services de l’architecte d’intérieur et décoratrice avaline Laure Bauer. « Nous souhaitions quelque chose de visuel et de pratique à la fois. Nous savions que l’éclairage du magasin et l’organisation des vitrines étaient importants, mais il fallait une professionnelle pour organiser l’ensemble et gérer le bon déroulement du chantier. Les réactions des clients sont toutes positives. De manière assez étonnante, certains pensent que nous avons moins de surface qu’avant et d’autres plus. Nous avons changé de nom et revu notre manière de communiquer. De nouveaux clients passent le pas de la porte », constatent Stéphanie et Renaud Mattis.

 


 

Les Conseils CCI Savoie

 

La Chambre de commerce et d’industrie de la Savoie est partenaire de la Confédération nationale des buralistes pour la réalisation d’audits dans les points de vente ayant des projets d’évolution. Le coût de la prestation (650 euros HT/ jour pour deux à trois jours d’intervention) est pris en charge à 100 % par le Fonds de transformation des buralistes. 50 % de la somme est due si les travaux ne sont pas réalisés. « La Chambre de commerce et d’industrie est proche du terrain. C’était normal de faire appel à ses services pour cet audit. Le document édité après la visite est à fournir avec les dossiers de financement et de demande de subvention. Ce regard extérieur est forcément intéressant, sur l’établissement, sa zone chaude, le circuit de déplacement des clients, l’environnement concurrentiel… L’audit concerne également les ratios financiers, l’offre existante à Val-d’Isère pour se différencier. L’audit est obligatoire et utile, car l’aide aux travaux peut atteindre 30 %, mais il faut aussi s’en servir pour faire évoluer l’offre, puisque le tabac n’est plus le produit numéro 1 », témoigne Renaud Mattis. La région Auvergne-Rhône-Alpes a élaboré un dispositif d’aide à l’évolution des points de vente des buralistes. À travers des subventions et/ou un prêt à taux 0 %, elle participe au financement des aménagements ou au refinancement des établissements impactés par la crise du Covid-19.

SOYEZ INFORME DE l'ACTUALITE ECONOMIQUE DE LA SAVOIE

ABONNEZ -VOUS A NOS LETTRES D'INFORMATION

Agenda

> Tout l'agenda

Restez connectés

Chambre de Commerce
et d’Industrie de la Savoie

5 rue Salteur
CS 22416
73024 Chambéry cedex
T. 04 57 73 73 73T. 04 57 73 73 73

Venir à la CCI

Horaires CCI : ouvert du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h15 et de 13h45 à 17h30
Consultez les horaires du Centre de Formalités Entreprise - Formalités internationales - Service Apprentissage

Mentions Légales Contact CCI Savoie - Chambéry Plan du site FAQ