Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

À vos côtés à chaque étape de votre projet

TIGNES ATTIRE LES SPORTIFS

Engagée de longue date, confirmée cette année malgré le contexte économique, la politique volontariste de Tignes paie. Les activités sportives et les animations ont fait le plein cet été. Pour le plus grand plaisir des acteurs économiques de la station.
  • #PARTENAIRES
  • TIGNES ATTIRE LES SPORTIFS
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Mercredi 6 octobre 2021

    Inaugurée en 2020, développée cette année, la base nautique de Tignes le Lac est l’un des grands succès de l’été 2021. De même que les tremplins de saut de l’Acroland, refaits à neuf. En jouant la carte sportive, la station de Haute-Tarentaise attire une clientèle de plus en plus jeune, avide de sensations fortes.

    Si certaines stations d’altitude ont eu du mal à transformer l’essai de l’été 2020, Tignes affiche de bons taux de remplissage. « La fréquentation est restée élevée mais significativement en retrait par rapport à l’été 2020 où elle était historiquement forte. La fréquentation des lits marchands varie beaucoup d’une semaine à l’autre, pour une baisse globale de 5 à 8 % par rapport à 2020. En revanche, toutes les activités progressent. La clientèle a consommé plus. Elle avait envie de se faire plaisir », affirme Frédéric Porte, directeur de Tignes Développement, la société d’économie mixte en charge de la promotion, de la commercialisation et de l’animation de la station. Plutôt positif, le bilan aurait pu être meilleur. Trois facteurs, au moins, expliquent la fréquentation en dents de scie et le remplissage en retrait. La météo, maussade en juillet, n’a pas été favorable à la destination montagne. Très présents en 2020, les propriétaires de résidence secondaire ont choisi d’autres destinations cet été. Enfin, « les annonces gouvernementales sur le pass sanitaire, tardives, ont créé le trouble et ont joué sur les réservations de dernière minute », estime Frédéric Porte.


    « Après l’été 2020, fantastique, nous étions partis sur les mêmes bases, mais les conditions météorologiques de juillet ont pesé sur la fréquentation. En revanche, à partir du 30 juillet, nous avons très bien travaillé. L’hôtel a affiché complet jusqu’au 19 août et les restaurants ont réalisé de très beaux services », constate Chloé Schmitt,  responsable de l’hébergement de la Maison Bouvier à Tignes Val Claret.

    L’instauration du pass sanitaire dans les hôtels et les restaurants n’a pas eu de conséquences notables sur la fréquentation. « Comme pour les gestes barrières en 2020 et durant l’hiver, nous avons informé nos clients et répondu à toutes leurs questions, sans jamais transiger. Nous n’avons pas enregistré d’annulation, et même, nos clients ont apprécié de pouvoir vivre un séjour dans ces conditions de sécurité sanitaire », assure Chloé Schmitt.

    En fin de journée, quand les montagnes se vidaient, les commerces faisaient le plein et les étals des commerçants ambulants attiraient la foule. « Quand la météo n’est pas bonne, les clients arrivent plus tôt dans le magasin. Cette année, ils étaient vraiment friands de tarifs promotionnels. Nous avons mieux travaillé qu’en 2020. Mais ce n’est pas le cas de tous les métiers de la station », constate François Maurice, responsable d’un magasin de sport à Tignes Val Claret.

     


    Article paru dans le Partenaires Savoie n°154 d'octobre 2021